.

06/07/2010

Intersyndicat des Psychiatres Publics
IDEPP-SPH
Défense de la psychiatrie : rendez vous dès la rentrée !

L’application de la loi « HPST » menace aujourd’hui gravement la psychiatrie. La mise en place des directoires, composés par le seul directeur, les nouvelles CME, aux attributions désormais ridicules, les pressions permanentes pour qu’un pôle regroupe désormais plusieurs secteurs, la disparition de la nomination ministérielle, la fin du statut territorial du secteur font courir à la psychiatrie publique un risque de démantèlement. Désormais, ce sera partout la psychiatrie au bon vouloir du directeur ! Alors qu’une loi de Santé Mentale nous avait été promise par le Président et la Ministre, alors que la Commission Couty a effectué un considérable travail de défrichage des méthodes et des concepts, alors que la profession n’a jamais lésiné sur son implication, c’est encore une fois une loi de sécurité publique qui nous est présentée, comme si elle devait à elle seule représenter notre travail. Plus rien n’empêchera ce désastre si nous ne nous dressons pas contre cette politique. Dès la rentrée, nous appellerons à la mobilisation de tous. Une grande journée d’action et de grève aura lieu le 28 septembre. Dès à présent, partout où cela est possible sans porter atteinte aux intérêts des collègues, boycottons les instances et réunions administratives de l’hôpital, ainsi que les Directoires. Faisons savoir à nos administrations, aux usagers et au personnel paramédical la gravité de l’enjeu, et les raisons de notre colère. Préparons nous à lutter, avec tous ceux qui se joindront à nous, pour sauvegarder dans notre pays une psychiatrie moderne et digne.

Imprimer

Aucun commentaire:

Archives du blog