.

23/10/2010

AUX MEMBRES DE LA COORDINATION DES PSYCHIATRES PUBLICS D’ ILE-DE-FRANCE

Chers Collègues,
Voici le compte rendu de la dernière Assemblée Générale (18 octobre) de la Coordination des Psychiatres Publics d’Ile-de-France.

Etaient représentés les hôpitaux suivants : Maison Blanche, Ville-Evrard, Villejuif, Sainte Anne, Etampes, Roger Prévot, Charcot, Erasme, Perray Vaucluse, Sud-Francilien, Les Murets.
-1 Bilan de la journée de grève du 28 septembre 2010
Le mouvement a été bien suivi aussi bien dans la région parisienne qu’en province. Une délégation composée par les représentants syndicaux  et de la coordination a été reçue au ministère par Monsieur LEJOUBIOU. Il lui a été transmis les préoccupations actuelles des psychiatres : adaptation d’HPST à la psychiatrie (Loi de Santé Mentale), budget spécifique pour la psychiatrie, nomination particulière des Chefs de Services. Monsieur LEJOUBIOU s’est engagé à proposer un rendez-vous au ministère (non encore proposé ce jour).
-2 Compte rendu de la rencontre avec Claude EVIN, DARS d’Ile-de-France :
-        Sur la question un pôle=un secteur là où la communauté médicale le souhaite au consensus, Monsieur EVIN n’a pas d’opposition de principe mais a affirmé que ni la mise en pôle ni le règlement intérieur ne pouvaient se faire  contre le corps médical. En cas de conflit sur ce point l’ARS peut être sollicitée au cas par cas comme médiateur.

-        Sur la territorialité il y aura probablement une territorialité spécifique à la psychiatrie et des propositions seront faites par l’ARS sans doute fin novembre.

-        Trois situations locales ont été examinées. A Ville-Evrard des instructions ont été données au Directeur pour qu’il renonce au regroupement des secteurs en pôles. Pour l’Hôpital Sud-Francilien un accord a été donné pour transfert de secteur. Pour Paris l’ARS s’est montrée plutôt favorable à une territorialité spécifique à la psychiatrie hors AP-HP.

-3 Situations particulières :

-a) Hôpital Paul Guiraud à Villejuif

Le projet médical d’Etablissement qui a été élaboré par la Direction et le Président de la CME a été soumis au vote de la CME  le 13 octobre et a été rejeté par la CME à une très courte majorité. Il apparaît évident que ce n’est que partie remise et le Collège devra s’exprimer davantage avant le prochain vote.

-b) Hôpital Barthelemy Durand à Etampes

Là encore la Direction s’est montrée rapide et violente : Elle a imposée début septembre un regroupement en deux pôles (un pôle=10 secteurs adultes et un pôle=5 Intersecteurs enfants). La promesse que les secteurs garderaient leur indépendance a déjà été mise à mal (fusion de deux secteurs). Le Collège de cet Hôpital est en train d’élaborer une motion qui vous sera communiquée.



Dans ce contexte très mouvant et contrasté d’application rapide de la Loi HPST à la psychiatrie, il est important de soutenir des objectifs communs :
-  Exiger une adaptation de l’HPST à la psychiatrie en particulier la nomination des Chefs de Secteur par une autorité autre que la Direction de l’Hôpital.

- Dans chaque Hôpital il faut « muscler » les Collèges médicaux, les CME risquent en effet de ne plus être représentatives d’ici un an (Par exemple : CME de 6 à 8 collègues au lieu de 20à 30 actuellement en cas de mise en pôle violente et drastique).

- Une attention particulière doit être apportée à la rédaction du règlement intérieur.

- Il faut aussi s’associer impérativement aux Cadres de Santé pour la future élaboration des contrats de pôle.

 La coordination a déjà montré qu’elle pouvait aider les Hôpitaux à ne pas se soumettre à une Direction trop pressée d’appliquer à la lettre la Loi HPST sans concertation ni respect de la Communauté Médicale. Il est proposé de multiplier les échanges entre les hôpitaux de l’Ile-de-France par exemple en invitant en CME des collègues d’autres hôpitaux.

Enfin, la prochaine Assemblée Générale de la Coordination aura lieu le

lundi 22 novembre à 19 heures à Sainte Anne amphithéâtre Morel.

Aucun commentaire:

Archives du blog