.

05/10/2010

Pôles à l'EPS Ville-Evrard: le directeur annonce un report de la mise en œuvre du projet de réorganisation

 
NEUILLY-SUR-MARNE (Seine-Saint-Denis), 4 octobre 2010 (APM)
- Le directeur de l'établissement public de santé (EPS) de Ville-Evrard, Claude Dagorn, a annoncé la semaine dernière le report de la mise en œuvre du projet de réorganisation des pôles de l'hôpital spécialisé en psychiatrie, a-t-on appris lundi auprès de la direction de la communication.

Le projet de réorganisation, qui prévoit un regroupement de plusieurs secteurs de psychiatrie par pôles au lieu d'un pôle par secteur adulte, applicable au 1er janvier 2011, a suscité une situation de blocage entre la commission médicale d'établissement (CME) et la direction (cf dépêche APM HMNIR003).

Le conflit dans un des plus importants hôpitaux psychiatriques d'Ile-de-France est devenu emblématique de l'application de la loi hôpital, patients, santé et territoires (HPST) du 21 juillet 2009 aux services de psychiatrie et a été pris en exemple par un collectif de psychiatres d'Ile-de-France, rappelle-t-on.

Le cas a été évoqué le mardi 28 septembre par une délégation de psychiatres grévistes lors d'une rencontre avec un conseiller technique de la ministre de la santé (cf dépêche APM HMNIS004).

Claude Dagorn a rencontré mardi après-midi le président et le vice-président de la CME et a pris "acte" de la démarche des psychiatres publics auprès du ministère de la santé sur la question de l'application de la loi HPST à la psychiatrie, a indiqué à l'APM la direction de la communication de l'hôpital.

"Le directeur a proposé que la mise en oeuvre annoncée du projet de réorganisation en pôle soit reportée. Il prend acte du débat en cours".

"Toutefois la présentation du projet prévue à des réunions et instances de la rentrée a été maintenue, le directeur comptant faire une information sur l'avancement d'un projet étudié dans de multiples réunions de travail depuis le début de l'année (au conseil exécutif devenu directoire, collège des chefs, réunions cadres, autres réunions)", indique la direction de la communication.

Un comité technique d'établissement (CTE) a lieu mardi et un conseil de surveillance vendredi.

Par ailleurs, Claude Dagorn a étudié le 28 septembre avec le président et vice-président de la CME "les modalités et conditions de reprise d'un fonctionnement normal des instances et comités institutionnels de l'établissement".

La CME continue à se réunir mais les médecins ne participent plus depuis juin au directoire et aux comités de pilotage existants sur différents projets internes, ce qui paralyse l'avancée des travaux.

Pour le président de la CME, Francis Théodore, l'annonce du directeur correspond au "retrait du projet", a-t-il confié à l'APM. "Devant la CME vendredi, il a dit qu'il retirait le projet de découpage pour l'instant. Nous allons voir ce qu'il va dire devant les instances".

"Nous attendons des éléments supplémentaires. Une délégation de la coordination des psychiatres d'Ile-de-France doit être reçue mercredi à l'Agence régionale de santé d'Ile-de-France", a-t-il indiqué.

hm/ab/APM polsan
redaction@apmnews.com

Aucun commentaire:

Archives du blog