.

10/11/2010

HPST: les psychiatres mécontents de l'oubli de la psychiatrie par le comité Fourcade

  PARIS, 8 novembre 2010 (APM) - L'Intersyndicale des psychiatres publics (IPP) a déploré lundi que le comité Fourcade n'ait proposé aucune modification à la loi hôpital, patients, santé et territoires (HPST).

Le sénateur Jean-Pierre Fourcade (UMP, Hauts-de-Seine) a présenté jeudi plusieurs modifications à la loi HPST du 21 juillet 2009 par une proposition de loi, dans le cadre du comité d'évaluation qu'il préside (cf dépêche APM SNNK4001).

L'IPP demande à être reçue par le comité.

L'intersyndicale rappelle que le ministère de la santé avait "annoncé dès l'élaboration de la loi HPST" que "les spécificités de la psychiatrie" seraient prises en compte.

Or, constate l'IPP, le ministère de la santé n'a pas tenu parole et "l'application de la loi désorganise d'ores et déjà ce qui fonde la cohérence du dispositif propre aux soins psychiatriques".

Les "inadéquations" de la loi HPST "multiplient les situations conflictuelles dans les établissements" mais le comité d'évaluation "n'a pas consulté les acteurs de la psychiatrie" et n'a pas pris en compte ces inadéquations.

L'IPP liste trois points de difficulté: l'organisation en secteurs qui est "mise à mal par la nouvelle gouvernance hospitalière, l'organisation en pôles d'activité et la redéfinition des territoires de santé"; la suppression des procédures particulières de nomination des psychiatres hospitaliers; "l'impossibilité pratique pour les PH de réaliser des expertises".

L'IPP rappelle qu'elle réclame "une véritable loi de santé mentale digne des enjeux et besoins toujours croissants de la population".

hm/ab/APM polsan

Aucun commentaire:

Archives du blog