.

20/12/2012

Communiqué du 18/12/12



Chers Collègues,

L'IDEPP a appris avec stupeur la condamnation du Dr Canarelli à 1 an de prison avec sursis.

L'IDEPP ne peut accepter qu'une décision de justice de cette nature touche un collègue qui n'a commis, faut-il le rappeler, aucune faute professionnelle ni réglementaire.

La psychiatrie comme toute la médecine ne peut sous peine d'effets pervers dramatiques vivre sous la menace de poursuites judiciaires pour ne pas avoir appliqué le concept du risque zéro.

L'IDEPP tient à rappeler que les médecins ont une obligation de moyen et de soins et non de résultats.

Une psychiatrie de qualité pour le plus grand bien des malades ne peut se concevoir sans un minimum de prise de risques, certes les plus réduits possibles, mais réels sous peine de prôner un immense retour en arrière et le "tout enfermement" que L'IDEPP ne peut accepter.

L'IDEPP tient donc à exprimer son indignation la plus totale face à cette condamnation et son absolu soutien à notre collègue de Marseille injustement mise en cause.

Pour L'IDEPP 
Les docteurs  A.Mercuel et N.Skurnik

Aucun commentaire:

Archives du blog